• L'équipe Vet'Eden

Les 5 libertés fondamentales régissent le bien-être de votre animal


Voilà un sujet essentiel : le respect du bien-être animal.

Mais qu’est-ce que cela représente exactement ?


Dans le Code sanitaire pour les animaux terrestres de l'organisation mondiale de la santé des animaux (OIE), le bien-être animal désigne « l’état physique et mental d’un animal en relation avec les conditions dans lesquelles il vit et meurt ». Les principes directeurs qui guident l’OIE, se réfèrent aux « Cinq Libertés Fondamentales » énoncées en 1965 et universellement reconnues. Elles décrivent les attentes de la société vis-à-vis des conditions de vie des animaux lorsqu'ils sont placés sous la responsabilité de l'homme, à savoir :

  • Absence de faim, de soif et de malnutrition

  • Absence de peur et de détresse

  • Absence d’inconfort

  • Absence de douleur, de lésions et de maladie : l'animal doit pouvoir bénéficier de soins en cas de maladie

  • Possibilité d’exprimer les comportements normaux de son espèce : un chien doit avoir des relations sociales, un chat doit pouvoir chasser s'il le désire…

Si ces libertés sont respectées, c’est que l'état de santé de l’animal le permet et qu'il est dans un environnement conforme à ses besoins. Le bien-être, qui englobe donc la santé physique ET psychique, est alors satisfaisant. La consultation de qualité de vie permet notamment de vérifier ces différents aspects et d’y apporter des solutions.


Depuis 2015, l’animal est reconnu comme un être vivant doué de sensibilité. Ainsi, toute personne qui en détient doit veiller à s’assurer que ces 5 libertés soient le plus possible respectées et ce, jusqu’à sa mort.


Lors de fin de vie, ces libertés s'amenuisent, il convient alors au fur et à mesure de se demander si la vie vaut la peine d’être vécue. Si ce n'est plus le cas, un décès respectueux peut être envisagé.